Sur l’absurdité de la médecine alternative

Mon résumé -> Médecine alternative = Pseudo-science.

Mon résumé -> Médecine alternative = Pseudo-science

Médecine alternative, médecine douce, médecine naturelle, médecine holistique. Tant de termes pour désigner le même gros tas de merde. Dans une vidéo dédiée à la pseudoscience, Neil deGrasse Tyson nous explique que la médecine alternative n’a aucune base scientifique. Cependant, il est ahurissant que de plus en plus de crétins continuent de promouvoir la médecine alternative. Mais il y a toujours des sous-crétins qui se distinguent par leurs motivations. Vous avez des gros crétins comme Boiron qui ont compris qu’on pouvait se faire un max de fric avec l’homéopathie, monstre incarné de la médecine alternative.

À ceux qui promeuvent la médecine alternative, je vous pose ces questions : Où est la physique alternative ? La chimie alternative ? Les mathématiques alternatives ? La biologie alternative ? L’astronomie alternative ? Même si tout le monde sait que l’astrologie est une astronomie alternative. Ces gens doivent comprendre : Soit ça marche, soit ça ne marche pas.

On va me dire d’être plus nuancé. Que la médecine alternative englobe des centaines de croyances et de pratiques. Oui, mais leur point commun est qu’elles ne marchent pas donc, ce n’est pas la peine. Ce que les gens ne comprennent pas est que ce n’est pas parce qu’un élément provenant d’une médecine ancienne fonctionne qu’on doit accepter le reste. Je ne vous raconte pas le déchainement dans les médias de médecine alternative sur le fait que Youyou Tu, une chercheuse chinoise, ait obtenu le prix Nobel de médecine de 2015 et que cela prouve la consécration de la médecine chinoise. Non, bande de cons.

Youyou Tu a fait une découverte majeure sur l’artémisinine qui est l’une des principales substances dans les traitements anti-paludiques. L’artémisinine est plus efficace que la chloroquine. L’artémisinine provient de l’Armoise annuelle (Artemisia annua). Youyou Tu avait trouvé cette plante dans un vieux livre de médecine chinoise. Mais ce n’est pas pour ça qu’on l’a accepté. Elle a réussi à expliquer les mécanismes de la substance via la méthode scientifique et c’est ensuite seulement qu’elle a été acceptée par la « médecine non alternative ». Et c’est là tout le problème. Peut-être que la médecine chinoise ou d’autres médecines possèdent des principes actifs qui sont intéressants, mais il faut absolument qu’ils soient dévoilés et testés dans une méthode scientifique telle que l’essai clinique en double aveugle. Il faut également s’assurer que les bienfaits surpassent les effets secondaires.

Mais c’est bizarre. Les gourous de la médecine alternative n’hésitent pas à parler de nuances sur l’efficacité de leur merde, mais ils n’hésitent pas devenir dogmatique en mode : Soit on accepte entièrement la médecine alternative, soit on la rejette en bloc. Moi, je la rejette en bloc.

En 1998, Marcia Angell, médecine et éditrice en chef du The New England Journal of Medicine avait publié un papier en 1998 intitulé Alternative Medicine ? The Risks of Untested and Unregulated Remedies (Médecine Alternative – Les risques de remèdes non testés et non régulés). Dans ce papier, les chercheurs nous disent la chose suivante :

La médecine alternative se distingue par une idéologie qui ignore largement les mécanismes biologiques en rejetant la science moderne et elle se justifie par l’efficacité des anciennes pratiques et des remèdes naturels. Ces deux concepts peuvent donner l’impression d’être plus puissants et moins toxiques que la médecine standard. Et donc selon la médecine alternative, les herbes et les mixtures sont considérées comme étant supérieures aux composants actifs qu’on isole dans un laboratoire. Et ainsi, les traitements comme l’homéopathie ou le toucher thérapeutique sont promus avec une grande ferveur en dépit du manque de preuves cliniques sur leurs efficacités. Au lieu, la médecine alternative se base sur quelque chose de plus éthéré qui est inaccessible aux lois fondamentales de la science. Le résultat est que cet éther n’a pas besoin de preuves.

Et le pire est que la médecine alternative continue de croitre. Sur Facebook, j’hallucine de voir le nombre de personnes qui dépensent des sommes considérables pour des bijoux magnétiques. Ces gens ne comprennent pas que leurs champs magnétiques de merde ne servent strictement à rien. Quand on voit la puissance magnétique nécessaire pour l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), alors comment un aimant de quelques centimètres va guérir votre cancer ou votre arthrite ? Réfléchissez une minute, putain de merde !

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s