Islam et théorie de l’Evolution

Une grande majorité des musulmans rejettent la théorie de l’Evolution, mais d’autres tentent de l’adapter à l’Islam et le problème est que cela ne peut pas marcher à cause des principes mêmes de toutes les religions monothéistes.

Il suffit de faire quelques recherches pour comprendre que la majorité des musulmans rejettent la théorie de l’Evolution, car ils mettent l’Islam avant tout le reste. Et on le voit également chez les juifs et les chrétiens et les scientifiques ont dû mal à comprendre cet acharnement contre l’évolution alors que cette théorie se fout, mais se fout royalement de prouver ou non l’existence de Dieu. Le principal problème avec les pratiquants est qu’ils n’arrivent pas à conciliser le mythe d’Adam et d’Eve et donc, ils sont obligé de rejetter tout ce qui en découle.

Cet état de fait vient d’une lecture rigoriste (et non rigoureuse) et littérale du Coran. Même dans la genèse du monde, les musulmans vont nous dire que les versets proposent une vision très différente à celle qu’on trouve sur la Bible. Si on abandonne la lecture littérale, alors les musulmans vont nous dire que la génèse coranique cadre bien avec certains principes scientifiques (expansion de l’univers, évolution à partir d’une masse primitive, contraction de l’univers, etc). Le souci est qu’on peut dire ce qu’on veut des versets si on se met à les interpréter. Mais dans le cas du mythe d’Adam et Eve, il y a très peu d’interprétations et s’il y en a, alors elles ne s’éloignent pas du mythe fondateur.

Et c’est une incompatibilité structurelle qui est un véritable bourbier pour les pratiquants ou ceux qui veulent conciliser la science et la religion. D’un coté, ils nous disent que la génèse de l’univers dans le Coran s’adapte aux découvertes scientifiques si on commence à interpréter les versets et de l’autre coté, ils nous disent que le mythe d’Adam et d’Eve est absolu sans aucune interpétation. Faudrait savoir, les mecs. Il est malhonnête d’autoriser l’interprétation si cela conforte vos intérêts et de l’interdire si cela nuit aux croyances fondamentales.

Concernant la théorie de l’Evolution, quelques pratiquants, mais surtout des universitaires plaident pour l’enseignement de la théorie dans les écoles religieuses. Nous avons cette enseignante en Jordanie qui intègre la théorie de l’évolution dans ses cours. La lumière universitaire des instituts islamiques est quasiment éteinte, car certaines théories scientifiques fondamentales ne sont pas du tout enseigné à cause de la pression politique, d’un gouvernement religieux et surtout d’une mentalité qui refuse d’évoluer (sans jeu de mots). La tradition islamique considère tous les prophètes comme faisant partie d’une lignée. Ce n’est pas une lignée familiale, mais plutôt une succession d’enseignements qui ont été donnés aux hommes. Et donc, si vous décapitez le mythe d’Adam et d’Eve, alors vous donnez un sacré coup au prophète Mohammad par la même occasion. Et cela devient inacceptable pour la majorité des pratiquants. Car si on abandonne ce mythe fondateur, alors le prophète ne devient qu’un homme et non une entité qui a été touché par la grace divine.

Quand je parlais de cette professeure qui enseigne l’évolution, il y a un paragraphe qui est assez intéressant :

Certains de mes étudiants arguent que le fait d’accepter la théorie de l’Evolution revient à renier l’existence de Dieu. Et je leur répond que l’évolution ne discute pas de l’origine de l’univers. Même aujourd’hui, on connait très peu de choses sur le commencement de l’univers. Pour ma part, le commencement a été Dieu et ensuite, les lois de la logique et de la science ont mené le développement de l’univers jusqu’à aujourd’hui.

La dernière phrase montre toute l’incompréhension et l’incompatibilité des religions monothéistes. Parce qu’on pourrait privilégier l’approche de la moins pire. C’est à dire faire des concessions pour autoriser les croyances en Dieu en amont et ensuite, on enseigne la théorie de l’évolution, des germes, des plaques tectoniques, de la relativité générale, etc. Mais cela ne peut pas fonctionner. Parce que si vous le faites, alors cela devient du Dessein Intelligent (Intelligent Design) où on va accepter toutes les théories scientifiques, mais sous la condition qu’il y a une « main » qui guide tous les processus. Les musulmans sont englué dans leur propre lutte interne. Certains scientifiques musulmans se battent contre les rigoristes en promouvant la réflexion et le raisonnement, mais ils justifient cette réflexion, car l’Islam, selon eux, nous pousse à réfléchir sur le monde qui nous entoure. C’est bien, mais est-ce que cette réflexion peut aller jusqu’au bout en étant capable de critiquer le livre qui vous a incité à réfléchir sur le monde qui vous entoure ? #Vousetesbienbaisé.

Une autre incompréhension, à mon avis, est que les religions considèrent les théories scientifiques et les disciplines scientifiques comme des ilots isolés. Alors que la science est un ensemble plus ou moins connecté.

Une grande majorité des musulmans rejettent la théorie de l'Evolution, mais d'autres tentent de l'adapter à l'Islam et le problème est que cela ne peut pas marcher à cause des principes mêmes de toutes les religions monothéistes.

Les théories scientifiques sont des sous-ensembles de leurs disciplines respectives. Les disciplines respectives sont des sous-ensembles de la méthode scientifique. Et c’est parce que vous respectez la méthode scientifique qu’on peut dire que vous faites de la science. En d’autres termes, si vous voulez utiliser la méthode scientifique, alors il faut le faire jusqu’au bout. Si vous pratiquez la méthode scientifique, alors le Twist est que vous pourrez intégrer éventuellement Dieu sous la forme d’agnosticisme. L’agnosticisme est une attitude de pensée considérant la vérité de certaines propositions concernant notamment l’existence de Dieu ou des dieux comme inaccessible à l’intelligence humaine (Wikipedia). Mais attention, l’acception de l’agnosticisme implique également de n’accorder aucune transcendance et aucune valeur sacrée aux religions (prophète, messie, textes sacrés…) et à leurs institutions (clergé, rituels et prescriptions diverses…). Ceux-ci voient en effet les religions comme de pures constructions sociales et culturelles qui auraient surtout pour fonction historique d’assurer la cohésion et l’ordre dans les sociétés humaines traditionnelles via par exemple la menace de l’enfer, la promesse du paradis ou encore la notion de péché 5ou par le mécanisme du bouc émissaire. (Toujours Wikipedia). #Vousetesbienbaisé

Notons que ce n’est pas un article bien structuré et je dois zapper beaucoup de choses. La croyance en une religion est tout à fait honorable, mais il ne faut pas tenter de greffer des preuves scientifiques en espérant lui accorder plus de crédibilité. Car en le faisant, vous dénaturez le concept même de religion qui est qu’une foi n’a pas besoin de preuves. Et c’est ça le comble de l’ironie. Ceux qui sont des militants acharnés sur le web pour valider leurs croyances avec des preuves scientifiques sont les plus mauvais pratiquants, car ils ne comprennent même pas le concept de la foi. Et le pire est que les autres, la fameuse majorité silencieuse, tend à leur accorder de la crédibilité sous prétexte que parce qu’ils en parlent ouvertement, alors ils sont plus « savants » que les autres. Gardez à l’esprit que l’être humain n’est pas un savant. Un chien peut être savant, car on lui a appris des tours, mais un savant humain est une débilité monstrueuse. On peut être un chercheur, mais cela ne va pas plus loin.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s