Est-ce qu’il faut prendre les armes ?

Est-ce qu’on doit prendre les armes pour changer le système ? Quand on voit tous ces mouvements de contestation qui fleurissent un peu partout, on se dit que ce n’est qu’une question de temps avant que la violence entre en jeu. La violence est déjà présente, mais elle est pratiqué uniquement par le camp du pouvoir en s’abritant derrière les forces de l’ordre. Tabassage, rafle, lacrymo, insulte et autres joyeusetés qui vont partie de l’arsenal. Tout mouvement révolutionnaire doit être sanglant pour aboutir, mais la violence est proportionnelle par rapport à la résistance du système.

Est-ce qu'il faut prendre les armes dans les mouvements de contestation ?

Le système en face nous a montré sa violence extrême et il suffit de  voir l’exemple de la Grèce et son humiliation en 2015 par les allemands, mais également par la classe moyenne et élitiste de nombreux pays tels que l’Irlande, la France ou les Pays-Bas. Le problème des mouvements actuels est qu’ils sont mené par une bande de joyeux drilles qui ne connait pas les affres extrêmes de la précarité. Et non, tu ne peux pas dire que t’as connu la pauvreté alors qu’il y a des allocs qui t’attendent à chaque fin du mois. Les ouvriers et les agriculteurs sont les seuls qui peuvent prédire à ce titre peu glorieux de la précarité extrême.

Donc oui, la violence et les armes font partie de n’importe quel mouvement, mais leur utilisation, paradoxalement, doit être très délicate. Si on utilise uniquement la violence, alors le système possède les lois anti-terroristes pour réprimer la violence. Et si elle est trop timorée, en estimant que nous promouvons la démocratie en restant debout toute la nuit, alors un tel mouvement est voué à l’échec, car il ne possède aucune violence qui est synonyme de puissance dans une ère de contestation.

Et même si on prend les armes et qu’on devienne violent, alors il est crucial que les forces de l’ordre rejoignent le mouvement. Forces de l’ordre qui sont des citoyens comme les autres, mais dont l’uniforme a masqué tout tentative de rébellion. Sans les forces de l’ordre, l’histoire nous montre que toutes les manifestations vont échouer ou pire, puisqu’elles seront oubliés. Et pour que les forces de l’ordre rejoignent le mouvement, alors il faut provoquer un choc sanglant et sans précédent. Et le paradoxe est que les premiers partisans du mouvement doivent mourir en masse pour que les forces de l’ordre se rendent compte qu’elles sont allé trop loin.

Toujours partant pour prendre les armes afin de changer le monde ou tu te contente de signer une pétition de merde ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s