La parité euro/dollar face au marché informatique européen

euro-dollar

L’Euro s’est vraiment cassé la gueule. La faute revient à un dollar qui est de en plus fort avec une tendance haussière persistante dans les prochains mois. L’impact a été catastrophique sur la technologie où la plupart des composants, PC, jeux et logiciels ont été revus à la hausse. La faiblesse du dollar montre évidemment la faiblesse économique de l’Europe face aux Etats-Unis. Et l’économie américaine retrouve des couleurs tandis que celle des Etats européens jouxtent avec la faillite et un remboursement massif en faisant la planche la BCE.


Pierre Lecourt est le responsable du blog MiniMachines. Désormais, il tiendra de manière régulière une chronique dans nos colonnes (Next Inpact) pour nous livrer son analyse sur le marché des nouvelles technologies. Une vision intéressante et différente des pratiques des revendeurs, un monde qu’il connaît depuis son passage chez Eurisko (qu’il a cofondé) et LDLC, à celles des constructeurs.

Aujourd’hui pour un euro on a plus rien, vraiment plus rien. Encore moins qu’hier et cela ne sera probablement pas mieux demain. Il y a quelques mois encore, avec un euro, on pouvait au moins se dire que l’on avait largement plus qu’un dollar. Mais depuis le cours de la monnaie américaine est revenu à son niveau de 2003. Un pas de plus de 10 ans en arrière et un vrai changement pour ce qui est de l’import de matériel informatique.

À 1,082 dollars pour 1 euro à l’heure où nous écrivonts ces lignes, les 2 monnaies fonctionnent désormais dans un parallèle de conversion quasi parfait. Une parité nouvellement établie qui constitue un bouleversement énorme pour un marché européen des nouvelles technologies qui ne fonctionne que dans un sens, celui de l’importation.

Baisse de l’euro continue, parité avec le dollar : reste à payer la note

Fini de jouer au nabab et de dépenser sans compter sur les sites américains ou d’acheter en Asie directement en dollars. Fini de considérer cette monnaie si faible comme un bon plan permanent. L’avenir nous réserve de vilaines surprises sur les tarifs des produits informatiques pour les prochains trimestres. Car cela fait 6 mois que la hausse du dollar est continuelle et cela commence à se sentir.

Comme d’habitude c’est la mémoire qui a commencé a flamber en premier. Et si elle est constamment soumise à la spéculation de la part des acteurs qui la produisent ou qui l’importent. À la vue de l’augmentation du dollar, certains revendeurs ou grossistes ont ainsi décidé de stocker en masse, de grandes marques ont signé des contrats d’achat leur garantissant un prix moyen pour les mois à venir et enfin certains constructeurs ont ajusté leurs tarifs à la hausse.

Stocker une partie de leur production en espérant profiter de cette fluctuation. Le résultat a été rapide et spectaculaire avec une augmentation importante des prix dès le début de la hausse. Mais cette anticipation s’est assez vite essoufflée et beaucoup d’acteurs ont senti que le marché n’allait pas s’envoler autant que prévu. Malheureusement, au fur et à mesure que le cours de la mémoire baissait, celui du dollar, centime après centime, augmentait.

Source : http://www.nextinpact.com/news/93519-la-parite-euro-dollars-face-au-marche-informatique-europeen.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s