Le gouvernement turc cherche à bannir Minecraft

minecraft-ban-turquie

Minecraft serait-il trop violent ? C’est en tout cas ce que semble penser une partie du gouvernement turc suite à l’appel de deux psychologues auprès de la ministre locale de la famille et des affaires sociales. Après un mois d’enquête, les experts du gouvernement en sont arrivés à la conclusion que le titre de Mojang est trop violent.


Dans Minecraft, le joueur apparait au milieu de nulle part et doit tâcher de survivre. Pour cela il peut récolter du bois sur des arbres, de la viande sur des animaux et divers minerais en creusant dans la roche. Avec tout cela, il peut se nourrir, se fabriquer des armes et des armures, ainsi qu’un abri qu’il pourra faire évoluer comme bon lui semble. Il faudra également qu’il se défende contre les araignées, les squelettes et les creepers qui oseraient s’en prendre à lui. Le titre profite de graphismes exagérément cartoonesques et aucune effusion de sang n’est visible à l’écran lors des combats.

Minecraft, violent ?

Cela n’a pourtant pas empêché à des psychologues turcs de signaler à Ayşenur İslam, la ministre de la famille et des affaires sociales en Turquie, que Minecraft « promeut une culture de la violence et de l’agression ».  Pire encore, les enfants ne sauraient pas faire la différence entre le monde virtuel et le monde réel et penseraient que si l’on frappe des animaux dans la vraie vie ils ne souffrent pas. Il n’en fallait pas plus pour que les autorités enquêtent sur ce jeu. « Nous allons examiner le jeu et voir s’il y a des éléments violents » expliquait alors la ministre devant nos confrères d’Haberturk.

L’enquête est désormais terminée et la ministre en a dévoilé ses conclusions. « Bien que le jeu puisse être vue comme pouvant encourager la créativité des enfants en leur laissant construire des maisons, des cultures et des ponts, des créatures hostiles doivent être tuées pour protéger ces structures. Pour faire simple, ce jeu est basé sur la violence », ont pu lire nos confrères de Kotaku au sein du rapport.

Les enfants, internet et la vie réelle

Le raccourci peut préter à sourire et pourtant il a bien été employé par le gouvernement turc. Mais la violence n’est pas le seul point retenu. Le fait que les enfants ne sauraient pas faire la différence entre réalité et virtuel a également été remis sur le tapis. Enfin, le fait que le titre puisse être joué en ligne serait « un facteur d’isolement social » et pourrait mener au cyber-harcèlement. N’en jetez plus, la coupe est pleine.

De son côté, le gouvernement est en train de mettre en place la procédure judiciaire afin de faire entrer en application ce bannissement. Il reste toutefois encore un espoir aux joueurs turcs, que le tribunal chargé de valider la procédure en décide autrement. Si cela devait être le cas, ce serait une première pour le jeu de Mojang.

Source : http://www.nextinpact.com/news/93413-le-gouvernement-turc-cherche-a-bannir-minecraft.htm

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s