Google, Microsoft et Amazon payent Adblock pour être sur la liste blanche

adblock

Dans la publicité en ligne, on a 2 avis. Ceux qui sont contre et ceux qui sont pour. Et en général, les 2 races ne se mélangent pas, mais il existe des entités qui sont pires, car ils mangent à tous les rateliers. D’un coté, ils prétendent qu’ils protègent les utilisateurs contre les publicités et de l’autre, ils rackettent les grosses entreprises si elles veulent être sur la liste blanche pour que leurs pubs s’affichent quand même. Bienvenue dans le monde d’Adblock.

300 annonceurs sont sur la liste blanche d’Adblock

Depuis 2011, Adblock Plus a conquis le monde. En installant cette extension, vous ne verrez jamais plus de publicités sauf celle qui sont sur la liste blanche d’Adblock. En effet, Adblock propose une liste blanche qui possède des publicités acceptables (l’oxymore de référence) et actuellement, la liste blanche d’Adblock possède plus de 300 entreprises. 300 entités qui vous proposent de la pub, c’est comme si on n’avait pas de bloqueur de pub du tout !

Pour être placé sur la liste blanche, les annonceurs doivent être transparents sur leurs pubs et ces dernières doivent respecter le contenu de la page en évitant de la modifier au passage. C’est la version officielle, mais la version officieuse stipule que si l’annonceur est suffisamment gros, alors Adblock peut demander une somme forfaitaire si l’entreprise veut être sur la liste blanche. Hé, regardez ! je vois un ange qui passe avec la protection des utilisateurs !

Le Financial Times a confirmé que des entreprises telles que Google, Microsoft, Amazon ou Taboola avaient payés pour être inscrits sur la liste blanche. Notons que ces entreprises étaient déjà sur la liste blanche, mais c’est la première fois qu’il y a eu un échange d’argent entre les 2 parties qui sont censés être foncièrement antagoniques.

30 % du revenu pour être inscrit sur la liste blanche

Les petits sites n’ont pas besoin de payer (pour le moment) et l’équipe d’Adblock affirme que seuls 10 % des annonceurs ont payés pour être sur la liste blanche. Mais cela indique également que le prix d’entrée doit être faramineux, car l’annonceur pourra proposer ses publicités de manière exclusive aux 144 millions d’utilisateurs d’Adblock. On n’a aucune idée sur les sommes générés par ce racket, mais une agence de médias a révélé qu’Adblock exigeait 30 % de son revenu pour être inscrit sur la liste blanche (ouh, ça fait mal au cul).

C’est un business lucratif que celui d’Adblock, car il a d’abord fidélisé ses utilisateurs et ensuite, il les a vendu tranquillement aux annonceurs. Au final, le blocage de pub n’est qu’une manière de plus pour rentabiliser les utilisateurs. On préférait un web rempli de pub, car les techniques d’Adblock ressemblent plus à de la mafia qui prétend vous donner une certaine sécurité avant de vous demander de passer à la caisse.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s