TOR et le cryptage sont une zone de non-droit selon le département de justice américain

 

leslie-caldwell

 

Le gouvernement américain continue son offensive contre le cryptage pour les consommateurs qui sont été implémentés par Apple et Google. Leslie Caldwell, une assistante du procureur, a déclaré que le département est très inquiet des décisions de Google et d’Apple de crypter toutes les données sur les appareils Android et iOS. Et ce n’est pas très surprenant puisque le directeur du FBI en personne avait déclaré que le cryptage permettrait aux kidnappeurs d’enlever des enfants en toute impunité (on cherche toujours le rapport entre les deux).

Mais le problème est que des personnes comme Leslie Caldwell comme d’autres magistrats sont complètement à la ramasse sur le concept de cryptage. Caldwell a été interviewé pendant une conférence annuelle sur le secteur de la technologie à Washington et à un moment, Caldwell vantait les mérites du cryptage pour protéger les entreprises contre le piratage. Et la minute d’après, elle estimait que les citoyens devaient prendre conscience de la cyber-sécurité.

 » Vos données sont trop sécurisés « 

Caldwell a estimé que les entreprises ont de bonnes intentions de crypter leurs données, mais le problème est que ces données sont trop sécurisés. (oui, oui, elle a dit ça dans une conférence officielle). Selon elle, le choix de Google et d’Apple de crypter leurs données nuisent aux efforts de la justice lorsqu’elle veut surveiller un suspect en vue de son arrestation. Elle ajoute qu’un cryptage généralisé va créer une zone de non-droit et que ce serait l’endroit parfait pour abriter toutes sortes d’activités criminelles.

Le gouvernement américain peut s’infilter dans le réseau TOR

Le réseau TOR a été un vrai problème pour la justice américaine. Caldwell n’hésite pas à le qualifier de pire réseau criminel où 80 % du contenu sont de nature pédopornographique. Elle ajoute que les forces de l’ordre ont réussis à craquer certains aspects de TOR et que cela explique les succès pour démanteler des plateformes comme Silk Road. Et concernant le cryptage, elle plaide pour que les forces de l’ordre puissent installer des Backdoors (oui, elle a encore dit ça) sur les normes de cryptage. On pourrait dire à cette conne que l’installation d’une Backdoor serait contraire à la définition du cryptage, mais on ne peut pas raisonner ces gens là.

Source

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s