Viacom et ESPN condamnés pour avoir utilisé des messages d'alerte pour promouvoir un film

viacom-espn-olympus-has-fallen

En 2013, ESPN et Viacom ont promus le film Olympus has fallen en utilisant des sons et messages d’alerte d’urgences qui se base sur le EAS (Emergency Alert System). Pendant que la bande-annonce du film était diffusée, on pouvait entendre des messages tels que ce n’est pas un test pour inciter l’urgence aux téléspectateurs à regarder le film.

Un abus avéré par Viacom et ESPN

Le FCC a déclaré que les 2 réseaux de chaines de télévision avaient utilisés ces tactiques à plusieurs reprises en 2013 pour faire la publicité du film Olympus has fallen qui raconte l’histoire d’une attaque terroriste à Washington. L’utilisation de ces sons d’alerte en dehors des vraies situations d’urgence ou de tests autorisés est une violation des règles du FCC. Le FCC avait déjà proposé des amendes à Viacom, ESPN et NBCUniversal en mars 2014.

NBCUniversal a payé son amende de 530 000 dollars tandis qu’ESPN et Viacom ont demandés des réductions. Le FCC a rejeté leurs arguments et il a imposé une amende de 1 120 000 de dollars à Viacom et 280 000 dollars à ESPN. La différence des amendes s’expliquent par le nombre de chaines TV utilisés pour diffuser ces faux signaux d’alerte.

Les justification pathétiques de Viacom et ESPN

Viacom et ESPN n’ont jamais niés leur culpabilité sur le fait qu’ils avaient utilisés des sons et des messages réservés aux urgences alors qu’il n’y avait aucune vraie alerte sur le territoire. La commission note que l’utilisation des signaux de l’EAS doit se faire exclusivement dans le cadre de situation d’urgence critique ou de tests autorisés par les organisations compétentes. La réponse pathétique de Viacom et ESPN a été qu’ils ne savaient qu’ils violaient ces règles et qu’ils pensaient que cela ne s’appliquait aux intermédiaires comme eux, mais aux annonceurs proprement dit.

Viacom est même allé jusqu’à dire que l’amende devait être payée par Horizon Media qui avait produit la bande-annonce et les compagnies de diffusion et de satellite qui l’avaient diffusés. Le FCC lui a dit d’aller se faire foutre en estimant que Viacom ne peut pas rejetter sa propre responsabilité sur des parties tierces, alors que c’est lui qui a expressément diffusé ses annonces. Viacom et ESPN ont également protestés sur le fait qu’il y a peu d’avertissements sur le fait de ne pas utiliser ces alertes dans un but commercial. Le FCC a répondu que les notices étaient en place depuis les 20 dernières années et que personne n’avait osé faire des bêtises pareilles.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s