La police canadienne peut désormais fouiller votre téléphone sans aucun mandat

 

Le Canada vient de faire un énorme bond en arrière sur la vie privée. La Cour suprême a statué que la police canadienne avait le droit de fouiller les données des téléphones sans mandat, ni une autorisation d’un juge.

La Cour suprême a étudié le dossier d’un braquage de bijouterie. Après l’arrestation des braqueurs, les policiers avaient trouvés des SMS compromettants ainsi que la photo d’une arme qui a été utilisée pendant le braquage. La défense avait argué que ces preuves étaient illégales dans la mesure où ces informations ont été trouvés par les policiers alors qu’ils n’avaient pas le droit de fouiller le téléphone.

Cependant, la Cour suprême a estimé que cette fouille était nécessaire au vu des preuves qu’on avait trouvé et que le respect de la loi primait sur la vie privée. Avec cette décision, la police canadienne a désormais le droit de fouiller les téléphones des citoyens sans aucune autorisation avec les abus que cela va provoquer. Il est étrange que la Cour suprême ait pris une décision aussi généraliste et arbitraire en se basant sur un seul dossier et sur un cas exceptionnel.

Si la police n’avait pas fouillé ce téléphone, alors elle n’aurait pas trouvé les preuves. Comment déterminer la balance entre la primauté de la justice sur la vie privée alors qu’on ignore encore ce qu’il y a sur le téléphone en question. Cela revient à jouer à Minority Report en version caribou.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s