Le " Dark Social " vient en fait de Facebook Mobile

 

Il y a quelques jours, Numerama publiait un article digne de remporter le prix Albert Londres sur une prétendue audience Dark Social. Ce terme implique que ce sont des visites qui ne peuvent pas être traqués avec des outils de statistiques standards. C’est Alexis Madrigal, un journaliste du Atlantic qui avait utilisé ce terme Dark Social pour désigner un trafic d’une source qui ne provient pas des grosses plateformes telles que Twitter ou Facebook.

Madrigal se basait sur un rapport fournit par Chartbeat qui indiquait que la moitié des visites ne venait pas des référents habituels qu’on peut voir dans les statistiques. La conclusion était que ce Dark Social provenait du trafic direct ou de liens qu’on tapait directement dans le navigateur.

Et bien, il semble que toute la théorie du Dark Social ne soit qu’une immense bouse. En fait, tout ce Dark Social n’est en fait qu’un trafic provenant de Facebook Mobile. A la base, on avait eu beaucoup d’articles sur le fait que Facebook n’était plus le plus gros fournisseur de trafic puisque les premières conclusions impliquaient que 50 % des visites provenaient de source inconnue.

Le problème est que les visites provenant des applications mobiles sont rarement comptabilisés dans les statistiques. Et une nouvelle analyse de ces statistiques montrent que non seulement, Facebook est le plus gros fournisseur de trafic sur le marché, mais qu’il est également le principal référent de ce trafic Dark Social. En fait, c’est une simple erreur de calcul qui a crée cette arnaque de Dark Social.

Quand un utilisateur clique sur un lien sur Facebook Web, alors on peut traquer sa provenance. Mais s’il le fait à partir d’une application mobile de Facebook, alors le tracking ne fonctionne pas, car l’outil de statistique le traite comme un simple visiteur direct, car il ne peut pas identifier la source du mobile.

 

Facebook est en train de corriger cette erreur de statistique en permettant d’identifier le tracking. Mais d’autres firmes ont réussis à utiliser un User Agent basé sur une chaine de caractère qui identifie précisément l’application et le trafic associé. Ensuite, ils ont lancés une nouvelle mesure de statistiques et le Dark Social a soudainement disparu des écrans parce qu’on pouvait le tracker via cet User Agent spécial.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s