Les internautes sont tous des hypocrites

 

Il y a 2 types d’utilisateurs sur le web. Ceux qui ne jurent que par la liberté et la protection des données individuelles et ceux qui continuent d’utiliser des services qui exploitent leurs informations. Pourtant, tout le monde s’inquiète de sa vie privée. L’organisme Pew Research publie régulièrement des rapports sur les habitudes des internautes américains. Et la dernière en date nous apprend que la majorité des américains sont très inquiets pour leur vie privée, mais ils font comme si de rien n’était, car cela protège leurs intérêts. Le New York Time a résumé cette étude par une phrase :

Les américains disent qu’ils veulent la vie privée, mais agissent comme s’ils n’en voulaient pas.

Les internautes vont crier à longueur de journée qu’ils sont contre les géants du web. Que Facebook, Google ou Twitter sont des enculés et que les FAI sont des gros pourris qui les arnaquent à longueur de journée. Et après avoir vociféré un bon coup comme le hurlement primaire de Bigard, ils vont continuer à utiliser ces services parce que ce sont des hypocrites de la pire espèce.

The Guardian (dont j’ai tiré l’article) estime que les internautes actuels (vous et mois) ressemblons aux idiots utiles pour décrire ceux qui supportaient l’URSS en connaissant pertinemment les conditions de travail et la pauvreté de la population russe. Les plus grands penseurs tels que Sartre supportaient aveuglément l’URSS en refusant de voir la vérité en face. Par la suite, le nom d’idiots utiles s’est appliqué globalement à ce type de personne. Dans la géopolitique, on a également la Realpolitik qu’un gouvernement prétendument démocratique peut faire des affaires avec une tyrannie parce que cela convient aux intérêts du pays. Et tant pis pour le peuple qui meurt de faim et qui est massacré dans un génocide. On ferme les jeux et on prend un anti-dépresseur (c’est pour ça qu’on l’a inventé).

Selon l’étude de Pew Research, 80 % des internautes américains ont répondus qu’ils ne faisaient pas confiance aux géants du web et aux gouvernements et qu’ils avaient peur de partager leurs informations sur les réseaux sociaux. Et on a des craintes similaires sur les messageries, le mail, les appels téléphoniques et les jeux en ligne. Quand la peur atteint 80 % d’une population, il y a quand même un putain changement qu’on devrait espérer ? Mais alors, pourquoi les gens continuent-ils d’utiliser ces services qui les enculent à longueur de journée ?

C’est à cause de cette salope de TINA !

Les analystes estiment que c’est à cause de TINA (There in No Alternative). Les gens continuent d’utiliser ces services parce qu’ils estiment qu’il n’y a pas d’alternative viable, mais la vérité est qu’ils sont trop incompétents, paresseux et hypocrites pour prendre le temps de chercher des alternatives. Les alternatives aux services du web actuels ont toujours existés, mais ils ne sont pas assez Bling Bling et pas assez faciles à utiliser. On préfère vendre notre vie numérique pour un confort éphémère.

liberte-prix-confort

Toutefois, il faut faire la part des choses. Comme je l’ai écrit sur Google+ à propos du fondamentaliste du libre, la majorité utilisent des outils qui violent leur vie privée et malgré le fait que certains choisissent des alternatives, nous ne devons jamais oublier que ce sont juste des outils technologiques. La gestion de la vie privée ne se résume pas à installer un bloqueur de pub pour se croire à l’abri, car il dépend avant de ce que nous partageons. Le puriste du libre va vous marteler en permanence que l’auto-hébergement est la meilleure solution, mais il n’aura aucun problème pour fournir toutes les informations confidentielles le concernant à sa banque lorsque celle-ci lui demandera un prêt…

Au final, nous sommes tous des hypocrites que ce soit les partisans du libre ou les autres, mais personne ne va l’avouer…

 

Publicités