David Cameron : " Un bouton pour le contenu terroriste, un bouton pour les censurer tous dans la tyrannie "

 

J’ai du mal à le croire, non sérieusement, j’ai vraiment dû mal à le croire. Pour le 1er avril 2014, Maniac Geek avait écrit que bientôt la DGSE va imposer un bouton sur les sites web pour marquer le contenu illégal et que la collaboration des blogueurs était souhaitée.

Et vous savez quoi, David Cameron va réellement imposer ce bouton aux internautes de l’Angleterre. Aux Etats-Unis, on a déjà tenté d’imposer un bouton pour reporter des contenus pédopornographiques, mais cela n’avait pas abouti.

Mais en Angleterre, David Cameron veut imposer ce bouton pour les contenus terroristes et les principaux FAI ont acceptés gentiment de le mettre en place. Comme le dit Techdirt, on a mis en place une telle politique de terreur qu’on veut nous faire croire que de simples mots peuvent transformer les jeunes en djihadistes.

David Cameron veut éviter que de jeunes anglais s’engagent pour le Djihad et il parait que ce bouton va résoudre tous les problèmes. En premier lieu, le contenu terroriste est extrêmement difficile à identifier et la radicalisation des mots est relative. Pour certains, cela peut être la vérité tandis que cela peut être répréhensible pour d’autres.

L’Angleterre traverse une crise économique sans précédent et une paupérisation de sa population. D’un coté, on a Londres qui flamboie par ses boutiques de luxe, ses banques, ses firmes d’avocats et de l’autre coté, on a des jeunes chômeurs qui sont obligés de ramasser les ordures pour se nourrir. Et c’est ce climat très précaire qui incite les jeunes à se radicaliser et à se dire : On va tous défoncer.

Mais pour David Cameron, la pauvreté ou la politique étrangère de l’Angleterre n’a aucun rapport avec cette radicalisation des jeunes et pourtant, ce sont les principales causes. Ce cher David nous dit également qu’internet ne doit plus être une place sans aucune loi et qu’il faut qu’il devienne un espace contrôlé et verrouillé. En gros, le premier ministre nous dit que la liberté d’expression est une menace pour cette belle démocratie tyrannique et rétrograde qu’on appelle l’Angleterre.

Si ça continue, ce bouton de la DGSE pour les terroristes ne sera plus un poisson d’avril même en France.

Source

Publicités