Le gouvernement américain utilise des avions pour espionner directement les téléphones

avion-espionnage-telephone

C’est le genre de nouvelle qui nous inciterait à se cacher dans une cave avec un casque en aluminium sur la tête. Un nouveau rapport nous apprend que le Département de justice américain utilise des avions pour scanner les téléphones des suspects et des innocents qui sont proches.

L’information a été rapportée par le Wall Street Journal et le système fonctionne en mettant un appareil de quelques centimètres sur des avions Cessna qui survolent au moins 5 aéroports internationaux aux Etats-Unis. Quand l’avion survole la zone, il peut se verrouiller et scanner le téléphone du suspect… et des autres personnes qui l’entourent.

Les appareils qui sont connus comme des Dirtboxes fonctionnent en imitant les tours cellulaires afin de tromper les téléphones. Cela permet d’avoir la localisation de l’utilisateur et ensuite, l’appareil peut collecter des données sur ce téléphone. Cette technique permet aux enquêteurs de passer par le circuit classique où ils doivent demander les informations aux fournisseurs de téléphonie.

Si cette information se confirme, alors cela pourrait être une extension des Stings-rays qui sont des appareils mobiles qui scannent et collectent les données provenant de téléphones mobiles et qui sont utilisés par de nombreuses forces de l’ordre aux Etats-Unis.

Cela peut vous paraitre totalement illégal, mais ce n’est pas le cas selon les autorités américaines. En effet, les enquêteurs qui tombent sur les téléphones d’innocents ne collectent aucune donnée sur eux même si la déclaration est très vague et on n’a pas vraiment confiance quand on voit l’historique du gouvernement américain sur l’espionnage de masse.

Source

Publicités