Une attaque DDoS coute 32 000 euros par heure

cout-attaque-ddos-entreprise

L’entreprise Incapsula propose des solutions de protection contre les attaques DDoS. Et elle a menée une étude sur 270 entreprises au Canada et aux Etats-Unis avec des compagnies qui employaient entre 250 et 10 000 personnes.

Le cout financier est secondaire dans une attaque DDoS

En établissant une moyenne des pertes, Incapsula a trouvé qu’une attaque DDoS pouvait couter environ 40 000 dollars, soit environ 32 000 euros par heure. 15 % des entreprises ont répondus que le cout de l’attaque DDoS leur avait couté plus de 100 000 dollars par heure.

Les attaques DDoS durent entre 6 et 24 heures, mais elles peuvent s’étendre à plus d’une semaine si les pirates veulent vraiment rançonner l’entreprise. Mais la perte financière n’est pas la plus grave selon les entreprises. Une attaque DDoS peut faire paniquer complètement les responsables de sécurité ce qui provoque une effet boule de neige. De plus, les clients perdent confiance dans l’entreprise s’il y a une fuite de données et une indisponibilité totale du service derrière sans oublier les menaces sur la propriété intellectuelle.

Peu d’entreprises envisagent une protection anti-DDoS

Une attaque DDoS est foudroyante, mais son impact se fait surtout ressentir sur le long terme. Il faut des mois sinon des années à l’entreprise pour retrouver un fonctionnement normal. Malgré le fait que les attaques DDoS ont augmentés de 350 % dans la première moitié de 2014, il y a très peu d’entreprises qui envisagent de mettre en place une protection anti-DDoS. Il y a quelques semaines, des banques qui avaient été attaqués avaient déclarés que les pertes engendrés par une attaque DDoS sont plus acceptables que le cout et la mise en place d’une infrastructure anti DDoS.

Quand on entend ce type de raisonnement, on se dit que ce n’est pas la peine de sensibiliser ces cadres au concept de la sécurité informatique !

Publicités