Facebook s'intéresse à la santé et c'est mauvais pour la votre

A portrait of the Facebook logo in Ventura

Des sources proches de Facebook suggèrent que le réseau va bientôt lancer des services qui sont liés à la santé des utilisateurs. Etant donné qu’il sait déjà tout de votre orientation sexuelle et politique sans oublier toutes les autres données, Facebook s’intéresse à la santé et à sa surveillance et pas mal d’utilisateurs risquent d’avoir des ulcères rien que d’y penser.

En premier lieu, Facebook prévoit de créer des communautés qui rassemblent des personnes souffrant des mêmes maladies. On peut déjà le faire avec des groupes standards, mais Facebook va vous suggérer des personnes que vous ne connaissez ni d’Adam, ni d’Eve parce que vous partagez les mêmes maladies.

Ensuite, Facebook va également lancer des applications qui vous permettront de mieux vivre avec votre maladie. Genre comment faire du sport quand on a un cancer… Ou comment être attirante quand on est atteinte du SIDA.

Mais les utilisateurs sont inquiets de cette intrusion de la vie privée entreprise joyeusement par Facebook. C’est pourquoi, Facebook va lancer cette application sous un faux nom pour éviter de paniquer les utilisateurs (relisez encore cette dernière phrase).

Récemment, Zuckerberg et sa femme Priscilla ont donnés 5 millions de dollars à des instituts spécialisés dans la pédiatrie et par ailleurs, la dernière tentative de Facebook d’exiger les vrais noms sur les comptes confirme que Facebook s’intéresse à la santé de ses utilisateurs de très près.

Il a déjà contacté plusieurs entreprises pharmaceutiques pour avoir l’expertise nécessaire. Notons qu’on ignore comment Facebook va proposer des publicités dans ce secteur puisqu’il est interdit de promouvoir des médicaments sur cette plateforme.

Source

 

Publicités