Le FBI veut pirater les connexions via TOR et le VPN à l'étranger

fbi-surveillance-vpn-tor

Pour protéger notre vie privée et arrêter les criminels, le FBI a proposé un amendement dans une de ces procédures criminelles.

Elle lui donnerait l’autorisation de surveiller et d’analyser les données dans une machine qui est à l’extérieur de leur juridiction. En termes clairs, le FBI veut pirater les PC à l’étranger.

De plus, si le FBI se heurte à des outils d’anonymat tels qu’une connexion VPN ou TOR, il veut prendre les mesures nécessaires pour casser cet anonymat afin d’identifier l’utilisateur réelle de la connexion.

Même si cet amendement n’implique pas des mandats d’arrêt à l’étranger, elle pourrait lui donner un pouvoir considérable sur la surveillance extra-territoriale.

Mais ce type de surveillance pourrait interférer avec des organisations telles que la NSA, la FBI ou même la CIA.

Cela confirme que le FBI est à l’origine de nombreuses surveillances et de cyber-attaques, mais qu’il recherche l’approbation officielle pour le faire au grand jour.

Source

Publicités