La technologie "Active Watching".. Non Google, je ne veux pas tu lises sur mes lèvres !

 

Google s’intègre de plus en plus dans notre quotidien et un nouveau brevet appelé Active Watching implique une surveillance de notre vie qui ferait pâlir la NSA.

Google promeut activement les commandes vocales sur Android en intégrant de plus en plus de fonctions. Par exemple, le Moto X possède des fonctions qui permettent de détecter la source et la position des voix en utilisant les différents micros dans l’appareil.

Mais le brevet Active Watching va bien plus loin. En plus des indicateurs audio, cette technologie permet d’utiliser les appareils d’enregistrement vidéo tel qu’une webcam, une caméra ou un enregistreur vidéo pour déterminer des indicateurs visuels pour créer une vidéo.

En gros, cela permet d’identifier une personne avec une source vidéo. Ce n’est pas vraiment un problème en soi, car le Galaxy S5 possède une telle fonction qui fait que l’écran s’adapte constamment par rapport à la position du visage.

Mais si vous croyez que Google s’arrête là…

Selon ce brevet, Google peut utiliser les signaux visuels et audios pour connaitre le nombre de personnes dans une pièce, leur hauteur approximative et les mouvements labiaux des personnes (mouvement des lèvres).

Le mouvement des lèvres et la voix permettent d’identifier une personne selon ce brevet. Par la suite, ces données sont enregistrés dans un profil d’utilisateur pour l’aider à améliorer les recommandations sur les réseaux sociaux, la navigation internet et l’achat.

Mais Google ajoute que ces options pourrait alarmer les utilisateurs sur leur vie privée (sans blague ?). Et il pourrait permettre aux utilisateurs de désactiver ces mécanismes de surveillance.

Le brevet en question

Source

Publicités