Augmentation de l’esclavage moderne dans les usines de composants électroniques en Malaisie


esclavage-moderne-malaisie

Un récent rapport publié par une ONG et le département du travail américain estime que le travail forcé ou esclavage moderne est en augmentation constante dans les usine de fabrication de composants électroniques en Malaisie.

Un esclavage moderne est défini lorsqu’un employeur détient illégalement le passeport de son employé, l’empêche de s’en aller par du chantage ou exige des prétendues dettes pour l’avoir recruté.

Et les usines du secteur électronique de la Malaisie sont coupable de ces 3 pratiques qui visent notamment les migrants à qui on avait promis une vie meilleure.

Parmi les pratiques courantes, on promet un bon salaire et de bonnes conditions au migrant. Ensuite, on lui dit qu’il doit payer une somme s’il veut décrocher l’employé. La somme est tellement exorbitante que l’employé est obligé de s’endetter et l’entreprise peut faire ce qu’elle veut en le transformant en un bon petit esclave dans notre ère moderne.

Selon cette étude qui s’est porté sur 500 travailleurs, près de 25 % se reconnaissent dans la définition de travailleur forcé tandis que cela monte à 35 % chez les entreprises qui sous-traitent leurs mains-d’oeuvre.

Actuellement, il existe des entreprises américaines reconnues qui sous-traitent en Malaisie sans chercher à contrôler les conditions de travail ou à exiger des garanties sur la santé des travailleurs. On peut citer Apple (toujours dans les bons coups celui-là), Dell et HP.

Source

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Blogueur, webmestre, écorché vif, précaire comme tout blogueur qui se respecte

Vous aimerez aussi...

Aller à la barre d’outils