Ces nouveaux journalistes qui ne dorment jamais


Stock Market data

Les journalistes actuels font tout ce qu’ils peuvent pour suivre la cadence de Google News et de l’obsession quasi sexuelle des clics de leurs rédacteurs en chef. Mais malgré tous leurs efforts, ces journalistes seront bientôt remplacés par des journalistes qui ne dorment pas, ne mangent pas, ne baisent,mais écrivent des articles 24h sur 24.

Narrative Science fait beaucoup parler de lui en ce moment. Le Los Angeles Time est un pionnier en terme de journalisme automatique avec l’intelligence artificielle Quill qui est le principal produit de Narrative Science.

Le Los Angeles Time était en difficulté financière et il a viré la moitié de ces journalistes en 2013, pourtant il publie actuellement le double d’articles de ce qu’il faisait autrefois. Narrative Science les a aidé à optimiser leur contenu et à être sur le coup dès que l’événement se produit.

Voici un exemple d’article écrit par Quill :

Earthquake aftershock: 2.7 quake strikes near Westwood

A shallow magnitude 2.7 earthquake aftershock was reported Monday morning four miles from Westwood, according to the U.S. Geological Survey. The temblor occurred at 7:23 a.m. Pacific time at a depth of 4.3 miles.

A magnitude 4.4 earthquake was reported at 6.25 a.m. and was felt over a large swath of Southern California.

According to the USGS, the epicenter of the aftershock was five miles from Beverly Hills, six miles from Santa Monica and six miles from West Hollywood.
In the last 10 days, there has been one earthquake of magnitude 3.0 or greater centered nearby.

This information comes from the USGS Earthquake Notification Service and this post was created by an algorithm written by the author.

 

S’il n’y avait pas la mention en bas de l’article, on ne saurait même même que c’est un contenu produit par un algorithme. L’article a été écrit à 7:53 et le séisme a été détecté à 7:23, soit un décalage de 30 minutes. C’est parce que c’est un journaliste humain qui a lu l’article et l’a envoyé, mais il aurait pu le faire de manière automatique.

Ce type d’article va se généraliser à l’avenir. Dans certains secteurs tels que la météo, les résultats sportifs, les cours financiers, l’intervention humaine n’est pas nécessaire, mais à quel prix.

Donc résumons que c’est devenue notre ère de l’information :

  • Google News – Un service qui affiche les articles avec un algorithme
  • Narrative Science – Un robot produit des articles provenant de millions de bases de données
  • Finance – Des machines qui effectuent des millions d’opérations par seconde
  • La publicité – Google Adsense autorise et bloque les sites de manière automatique.

Une grande partie de notre vie numérique est déjà régie par des algorithmes, mais ce n’est pas au profit des humains. Etant donné que les médias se contentent du clic et d’aucune information, le facteur humain est totalement sacrifié.

Quill ne fait pas uniquement du journalisme. Il aide également les banques à faire leurs rapports financiers en se basant sur des données économiques. Et le créateur de Quill estime que ce n’est que le commencement.

Quill va vraiment atteindre son rythme de croisière lorsqu’il pourra accéder aux millions de données d’utilisateurs collectés par les géants du web et les annonceurs.

 

On parle de Narrative Science, mais Automated Insights est un autre larron dans le secteur. Il propose également une intelligence artificielle nommée Wordsmith qui a écrit 300 millions de textes en 2013, soit environ 821 917 textes par jour ! Et parmi ses clients, on compte USA Today et Yahoo News.

Yseop est une entreprise française qui est basée au Texas. Elle a crée une intelligence artificielle qui écrit un article à chaque fois qu’un trader change sa position sur une action. Et Yseop peut communiquer en anglais, français, espagnol et bientôt en japonais.

On crée des services inutiles uniquement parce que nous pouvons les faire.

Source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Aller à la barre d’outils