Le satire est mort, les média l’ont tués


satire-facebook

The Guardian revient sur la décision de d’ajouter la mention Satyre sur des articles parodiques. On pense tout de suite à The Onion ou Gorafi. Facebook est obligé de mettre cette mention parce que des utilisateurs pensaient que ces articles étaient vrais. Ce qui implique de facto que :

Les utilisateurs de Facebook sont vraiment des cons patentés qui n’ont plus aucun bon sens ou d’esprit critique

The Guardian estime que Facebook ne pense pas qu’on est des cons, mais qu’il est sûr qu’on est de cons. Ensuite, le journal pointe la responsabilité sur internet avec des sites comme BuzzFeed et Yahoo News qui mentent tellement à longueur de journée que le concept même de l’information a disparue. On se contente de le relayer pour participer à la vague.

Mais ce n’est pas internet qui a tué le satire, mais uniquement les médias à cause de leur tendance abjecte à chercher de l’audience encore et encore. Combien de médias ont publiés les photos volés des stars nues. Combien de médias ont publiés la vidéo de décapitation de James Foley. A force de mentir, ils sont devenus pires que le genre satirique. De ce fait, les médias sont coupable d’avoir provoqué un tsunami d’informations et au final, la seule solution viable est de ne lire aucun média de masse.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur web depuis 2009 et journaliste scientifique. Je suis également un blogueur dans la vulgarisation scientifique et la culture.

Je m'intéresse aux cryptomonnaies et à la Blockchain depuis 2012 et par mes articles, j'espère apporter plus d'éclairage sur ce qui se passe dans ce secteur en pleine émergence.

Pour me contacter personnellement :

Aller à la barre d’outils