Le processeur Intel Core i7-5960x nous ramène 20 ans en arrière de l'informatique

 

Il y a quelques jours, Intel a présenté un processeur qui est le Core i7-5960x. Ce processeur nous propose des performances tellement exceptionnelles qu’il ne convient à aucun besoin. Je ne vais pas m’attarder sur le CPU, car j’ai déjà fait un test du Core i7-5960x sur un autre site, mais ce que j’ai retenu est que les marques nous ramènent 20 ans en arrière en arnaquant allègrement leurs clients.

Ceux qui ont 30, 35 ou 40 ans aujourd’hui se souviennent d’une époque où l’informatique était ultra-verrouillée. Si vous achetiez une carte mère, alors vous deviez acheter également des composants uniquement prescrits pour ce modèle sinon ça ne marchait pas.

Et bien, le Core i7-5960x est exactement dans la même optique. Sa puissance pure est exceptionnelle puisque c’est un octo-coeur qui peut gérer 18 threads simultanés.

Cependant, ce processeur ne fonctionnera que sur le chipset LGA2011-v3. Pas le LGA 2011, car la carte mère doit avoir exactement le LGA2011-v3 sinon c’est incompatible.

Les médias et les blogs spécialisés qui se branlent devant ce processeur nous parlent d’une vitrine technologique. C’est vrai, le processeur fonctionnera sur une carte mère avec de la mémoire DDR4 et les composants utilisent le chipset X99 qui fait partie de la prochaine génération Broadwell.

Cependant, pourquoi proposer un processeur tellement hybride qu’il est incompatible avec quasiment tous les composants sur le marché ?

Ce processeur coûte la peau des fesses, près de 1000 euros, et en plus, vous devez acheter une carte mère précise et même une fréquence de DDR4 précise.

C’est à dire que si vous investissez 3000 euros, vous devrez débourser autant lorsqu’Intel va publier la prochaine génération puisque le 5960x et ses composants seront totalement incompatibles.

On est retourné dans la tendance où les constructeurs visent directement la grosse quequette des passionnés de technologie en leur disant qu’ils sont les meilleurs, car ils ont la plus grosse.

Mais le problème est que lorsqu’on en a une qui est très grosse, elle ne rentre pas forcément dans le trou et on se retrouvera à la mettre sur l’oreille.

Le pire est qu’aucun média ou même des magazines spécialisés à ma connaissance n’a pointé cette énormité de la part d’Intel.

 

 

Publicités