Premier pas sous Debian 7 Wheezy


debian-7

Ce n’est pas un tutoriel ou un article d’expert. C’est juste mon expérience avec Debian 7 Wheezy que j’ai installé sur un nouveau PC.

Pourquoi Debian 7 ?

Parce que c’est gratuit et pour frimer… Et que même s’il y a d’autres distributions plus conviviales, l’image ISO de Debian 7 est la plus légère puisque le premier CD ne fait que 650 Mo tandis que Mint et Ubuntu avoisine les 800 Mo à l’aise

L’installation de Debian Wheezy

L’installation et la configuration de base n’ont pas été un problème (C’est toujours après que ça coince). Après le téléchargement, j’ai utilisé Linux Live USB Creator qui permet de créer une clé USB bootable pour la plupart des distributions Linux.

L’installation du système de base ne prend que 10 minutes et ensuite, on se retrouve avec le déroutant bureau de Gnome 3. Notez que Debian propose également des ISO avec KDE et Xfce pour ceux que çà intéresse.

On m’a dit que Gnome 3 est une merde ergonomique et même que Linus Torvald l’avait traité de pire environnement graphique, mais le truc est de s’habituer. Déjà, le bureau sera toujours vide. Tout se fait à partir du menu Activités qui permet de lancer le gestionnaire de Fichiers et les applications. Une barre de recherche permet de trouver rapidement l’application.

Changer les sources des paquets Debian

Les sources des paquets permettent de télécharger tous les programmes avec APT ou Synaptic. Et c’est là qu’on rencontre les premiers problèmes. Quand vous installez à partir d’un CDROM, Debian va créer une source de paquet pointant vers le CDROM, mais il ne peut pas comprendre qu’on l’a fait via l’USB. Donc, quand vous tentez d’installer un nouveau programme, vous aurez toujours un message d’erreur. On peut modifier pour le pointer vers l’USB, mais je ne me suis fait pas chier et j’ai indiquer les sources FTP des paquets. Voici ce qu’on peut mettre dans le fichier /etc/apt/sources.list :

deb http://http.debian.net/debian wheezy main contrib non-free
 deb-src http://http.debian.net/debian wheezy main contrib non-free
deb http://http.debian.net/debian wheezy-updates main contrib non-free
 deb-src http://http.debian.net/debian wheezy-updates main contrib non-free
deb http://security.debian.org/ wheezy/updates main contrib non-free
 deb-src http://security.debian.org/ wheezy/updates main contrib non-free

Cela indique qu’on veut bénéficier de tous les paquets de Debian Wheezy incluant les logiciels non libres. Si vous n’indiquez pas que vous voulez les logiciels propriétaires, certains programmes seront très limités

Wheezy, Jessie et Unstable

Les paquets Debian sont disponibles en 3 variantes :

  • Wheezy
  • Jessie
  • Unstable

Wheezy indique la variante la plus stable après que tous les paquets aient été testé encore et encore. Vous n’aurez quasiment aucun problème avec ces logiciels. Mais étant donné que cela prend beaucoup de temps, les versions sont très anciennes par rapport à ce qui a  déjà été publié par le développeur ou l’éditeur. Et cela poser de gros problèmes en termes de compatibilité des nouveaux périphériques.

Si vous voulez, vous pouvez inclure les dépots des autres variantes Debian dans Wheezy dans le fichier /etc/apt/sources.list avec des lignes telles que :

# jessie
 deb http://ftp.nl.debian.org/debian/ jessie main contrib non-free
 deb-src http://ftp.nl.debian.org/debian/ jessie main contrib non-free
# jessie Security
 deb http://security.debian.org/ jessie/updates main contrib non-free
 deb-src http://security.debian.org/ jessie/updates main contrib non-free

Ensuite, si vous faites un apt-get update, les nouvelles versions des logiciels devraient être disponible dans apt ou Synaptic. Mais les problèmes de compatibilité sont nombreux et il est préférable de passer par les Backports. Ces derniers font la même chose qui est de proposer des versions des programmes qui sont prévues dans la prochaine Wheezy, mais qui sont encore dans la branche Testing. Backports est plus sûr que de mettre à jour APT à l’arrache avec les fichier liste-sources, mais elle est parfois nécessaire si le programme n’est pas disponible dans Backports.

Le son dans Linux

Le son a toujours été un problème dans Linux. Le périphérique audio est rarement détecté et il faut souvent le faire à la main. Même si j’ai une carte mère plutôt récente (Gigabyte 2013), il est hallucinant de voir que les constructeurs et les fournisseurs font comme si Linux n’existait.

Putain, on est en 2014 et Microsoft est sur le déclin, alors qu’est-ce que vous foutez ?

Ma carte mère avait des composants sous Reatek et heureusement, ce dernier propose des pilotes pour Linux. Mon problème a été avec le périphérique Intel HD Audio qui est connu pour donner des migraines à Linux (on se demande pourquoi).

Si j’ai pu résoudre le problème du son, la clé 3G est juste un cauchemar !

 

Saloperie de putain de clé 3G de merde !

Si les constructeurs n’aiment pas Linux, on peut dire que les FAI ignorent même son nom. Et ne comptez pas sur les techniciens des FAI, car leur seule qualification est de pouvoir démarrer correctement Windows.

Mais Debian reconnait la plupart des clés 3G et il lancera automativement le gestionnaire des réseau et il demande simplement l’APN du fournisseur. Mais avant cela, désactivez le PIN de la puce (quand vous démarrez le téléphone et qu’il vous demande le PIN, alors cela signifie qu’il est activé).

Ce n’est pas un problème avec la puce 3G, mais uniquement cette foutue clé de merde. J’ai pu me connecter sans aucun problème en passant par le téléphone, mais la clé 3G est considérée parfois comme un périphérique de stockage.

Pour résoudre ce problème, vous devez passer par usb-modemswitch qui permet simplement de transformer la clé en un modem. Dans mon cas, cela marche une fois sur 20. Je dois brancher et débrancher la clé à plusieurs reprises et espérer qu’elle soit activée sur le réseau. Seuls certains constructeurs sont touchés par ce problème, notamment ZTE et Alcatel.

Dans le cas d’usb-modemswitch, la version de Wheezy ne fonctionnera pas. Il vous faut télécharger la nouvelle version (fournie dans le lien précédent) et tout compiler par vous-même.

Il n’y a rien au départ

A part ce souci qui peut vous pourrir la vie et avoir envie de tuer tout le monde avec une pince à épiler, on doit également comprendre que l’installation de base de Debian ne possède rien au départ. Il vous faudra installer la plupart des paquets, même les plus basiques. Même les outils de compilation (make) ne sont pas disponibles.

Au final, Debian Wheezy n’est pas plus compliquée qu’une autre distribution Linux. J’ai lu les problèmes de son et de connectivité sur Mint ou Ubuntu. Mais c’est un bon entrainement. Et vous devrez vous habituder à lire les Syslogs et chercher les messages d’erreur sur les moteurs de recherche où vous verrez des utilisateurs aussi paumés que vous.

Non, Linux n’est pas aussi convivial que Windows

Beaucoup des fanboys de Linux clament haut et fort que ce système est aussi convivial que Windows et c’est complètement faux. Mais ce n’est pas la faute de Linux, mais bien celle des constructeurs, des FAI et de toute l’industrie qui refuse de proposer des pilotes et des applications natives en Linux par paresse ou par connivence avec Microsoft.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. Gery dit :

    Serait il possible de créer 1 type de configuration pc carte graphique, accessoire etc utilisé et efficace sous Windows et que l’on dédit à 100% pour LINUX avec des drivers compétents etc…

    Ainsi nous pourrions proposer un système stable et facile d’utilisation pour séduire le public
    Premier pas pour les fournisseurs, premier pour les utilisateurs novices lassés de l’Empire Microsoft

  2. Devatoria dit :

    @Gery, si tu veux une configuration standard ainsi qu’un OS fiable reposant sur cette configuration, tourne-toi du côté d’Apple… Certes, il faut y mettre le prix. Mais le panel de configurations proposées étant réduit, les configurations sont très souvent similaires (hors transition PowerPC -> Intel). Et l’OS est plus que fiable à mon goût (ce n’est que mon avis de Mac user). Libre à chacun de cracher dessus, mais ayant été utilisateur Windows, puis Linux (Arch), je me suis aujourd’hui tourné vers OS X qui m’a prouvé plus d’une fois que mon choix était le bon.

    @Sam, Linux n’est pas aussi conviviale que Windows, je peux te l’accorder. Cependant, quitte à en faire la comparaison, tu aurais dû prendre une distribution plus user friendly que Debian, comme Ubuntu (qui est basé sur Debian) qui est beaucoup plus orienté utilisateur avec son interface Unity, et qui pour le coup est bien plus à jour que Debian au niveau des softwares.

    Cela dit l’article est plutôt bon. Et je suis d’accord sur le fait que les constructeurs de matos informatique ne prennent pas assez en compte Linux, ou même l’univers UNIX. Mais je pense que cela est dû à la difficulté de tester les pilotes sur des environnements Linux vu le nombre important de distributions proposées…

Aller à la barre d’outils