14 des pires photos de la guerre

auto-immolation-bonze_9

Ce soldat pendant la guerre au Congo en 2008 tient une main tranchée et des pénis
Les troupes autro-hongroises executent des serbes en 1917. La Serbie a perdu 850 000 personnes dans cette guerre, soit un quart de sa population.
L’exécution du capitaine Vietcong Nguyen Van Lem par l’officier de police sud coréen Nguyen Ngoc Loan.
Des prisonniers russes au camp de concentration de Buchenwald qui sont passés de 80 kg à 35 kg en 11 mois.
Un prisonnier brûlé vif par un SS. Il est resté dans la position de sa mort.
Les cadavres des victimes de l’Holocauste jetés dans une fosse.
Une pile de cheveux des victimes de l’Holocauste. Les cheveux étaient utilisés pour faire des fils.
Un corbeau qui mange un soldat mort.
Des partisans en Russie qui sont pendus par des Allemands
Le champignon nucléaire sur la ville de Nagasaki.
Le sergent Leonard Siffleet combattait dans l’armée australienne et il a été capturé par les forces japonaises. Torturé pendant 2 semaines, il a été décapité par l’officier japonais Yasuno Chikao.
Des femmes et des enfants qui se cachent dans un marécage pendant les bombardements américains durant la guerre du Vietnam.
Un chef tribal éthiopien qui se soumet aux troupes italiennes pendant la guerre entre l’Italie et l’Ethiopie de 1935/1936.
Le Deatch Match était un match de foot entre une équipe de soldats soviétiques, le FC Start, et une équipe de la Luftwaffe, la Flakelf. Le match s’est joué le 9 aout 1942 et il a été arbitré par un soldat SS. L’arbitrage était totalement en faveur des SS qui commettaient toutes les fautes qu’ils voulait incluant un coup de pied dans la tête d’un soldat russe. Malgré cet arbitrage, l’équipe Russe a gagné sur le score de 5 à 3. Cette victoire n’a pas été sans conséquence. Quelques joueurs du FC Start ont été arrêté et torturés par la Gestapo sous le prétexte qu’ils étaient des membres du NKVD (puisque le Dynamo de l’époque était financé par la police). L’un des joueurs, Mykola Korotkykh, est mort sous la torture. Le reste a été envoyé dans le camp de travail forcé de Syrets où Ivan Kuzmenko, Oleksey Klimenko et le gardien de but Mykola Trusevich ont été tués en 1943.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s