La cyber-intimidation (cyberbullying), le fléau qui décime les jeunes


 

La cyberintimidation ou cyberbullying est le phénomène d’harcèlement chez les jeunes qui utilisent principalement les nouvelles technologies.

cyberbullying-cyber-intimidation

Des études commencent à paraître sur les dangers de cette pratique chez les jeunes sur le long terme. En premier lieu, la cyberintimidation est aussi dangereuse que l’intimidation face à face, car elle possède les mêmes comportements et cela peut empirer, car contrairement à un harcèlement normal, la cyberintimidation peut être pratiquée 24h24 et 7j/7. Par ailleurs, la cible va recevoir les menaces sur tous les canaux possibles allant du mail jusqu’aux réseaux sociaux en passant par les appels.

Les agresseurs privilégient la cyberintimidation grâce à l’anonymat qu’il procure, à la facilité de créer des faux comptes mails et sur les réseaux sociaux et au fait que les attaques peuvent être reprises par d’autres membres pour un impact global. Ainsi, des millions de personnes peuvent participer à la cyberintimidation en partageant le texte, image ou vidéo de la cible à cause du fantasme de l’impunité qui est en augmentation croissante chez les jeunes.

Facebook est le réseau le plus utilisé dans la cyberintimidation suivi de Twitter et des applications de messagerie. Les jeunes qui sont victimes de la cyber-intimidation risquent les troubles suivants :

  • Alcoolisme et drogue
  • Pratique fréquente de l’école buissonnière (pour échapper aux harceleurs qui sont souvent dans l’entourage)
  • Risque d’intimidation face à face
  • Baisse de la performance dans les études
  • Perte d’estime de soi
  • Risques considérables sur les problèmes de santé

Selon une étude en 2011, 16 % des étudiants américains ont déjà souffert de la cyberintimidation. La cible avouera rarement qu’elle est cyberintimidée et il est du devoir de son entourage de détecter les signes de malaise pour éviter une escalade qui peut aller jusqu’au suicide.

Il existe des sites tels que StopBullying qui permettent de s’informer sur ce phénomène, mais également de rapporter ce crime aux autorités compétentes.

 

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils