Comprendre le micmac des antivirus, des antimalwares, des chevaux de Troie, des spyware, etc


antivirus

La sécurité informatique a le chic pour compliquer les choses et pour jeter la confusion auprès des utilisateurs. Le jargon évolue au fil du temps, mais certains termes, vestiges des premières menaces se mélangent pêle-même dans les médias, les blogs et même dans les noms des logiciels de sécurité.

C’est quoi, un Malware ?

 

Le Malware signifie littéralement logiciel malveillant et il inclut donc tous les logiciels malveillants même s’il existe différents types de programmes malveillants qui vont cibler différentes failles de l’utilisateur. Dans les logiciels de sécurité, le terme le plus populaire est antivirus, mais le fait est que les anglais utilisent le terme d’antimalware pour désigner un antivirus, mais également un antimalware, car les deux ont la même signification dans leur langue.

Etant donné qu’on a l’habitude d’utiliser les termes anglophones, les novices s’arrachent les cheveux quand il s’agit de choisir leur logiciel de sécurité. Donc, voici les principales menaces qu’on rencontre souvent :

  • Le virus – Le seul objectif du virus est de se répliquer et de se propager. Son seul but est de détruire. Il ne vole pas de donnée, il ne prend pas le contrôle d’un PC, car il a été conçu pour provoquer le maximum de dégâts. Quand on voit l’évolution de la sécurité informatique, les virus sont de moins en moins nombreux, mais on assiste à une explosion de Malwares. A la base, un antivirus vous protège d’un virus et c’est tout.
  • Le ver – Le ver est une variante du virus, mais la seule différence est qu’il ne se réplique pas. Comme le ver qui se balade actuellement dans vos intestins, le ver se balade dans le système et selon les types de ver, il peut détruire les données ou les pirater. Mais le ver devient aussi obsolète que le virus, car il existe des menaces bien plus efficaces.
  • Le cheval de Troie – Le cheval de Troie peut être classé dans les Malwares et parmi les menaces les plus sérieuses. Comme le célèbre cheval de bois utilisé pendant la guerre de Troie, le cheval de Troie en informatique est un programme qui infecte votre PC, mais son rôle n’est pas de détruire quoi que soit. Il est utilisé pour prendre le contrôle du PC à distance ou pour voler les données de l’utilisateur.
  • L’Adware – L’Adware n’est pas un logiciel purement malveillant dans la mesure où il ne détruit pas ou ne pirate pas vos données. En revanche, l’Adware va vous imposer de la publicité en masse. Si vous utilisez un logiciel de Bittorent et que vous voyez des publicités dedans, alors cela signifie qu’il intègre un Adware.
  • Le Spyware – Une variante de l’Adware, mais il espionne les activités de l’utilisateur et il envoie les données à des annonceurs publicitaires.
  • Le Keylogger – Le Keylogger permet d’enregistrer les touches que vous tapez sur le clavier. Il est surtout utilisé dans les réseaux locaux pour voler des mots de passe.
  • Un virus ou une attaque de type Zero Day – Dans l’actualité, vous entendrez souvent le terme de Malware ou d’attaque de type Zéro Day ou virus de type Zero Day. C’est simplement une menace qui n’a jamais été identifiée auparavant. En effet, un logiciel antimalware ou antivirus utilise une base virale pour identifier la signature d’une menace. Et une attaque Zero Day signifie que la base virale ne possède pas encore la signature de cette attaque. En général, les logiciels d’antivirus peuvent bloquer ces attaques en utilisant une analyse heuristique (en analysant le comportement du virus plutôt que sa signature).

Si on regarde la tendance des Malwares, on se rend compte que la plupart volent vos donnés ou vous profilent dans un but publicitaire. Et il y a une raison à ça.

Le fric, le fric et toujours le fric

 

Autrefois, les virus étaient utilisé pour se venger ou pour attaquer de manière directe comme un kamikaze. Mais l’explosion du haut débit et de la convergence des appareils a changé la donne. Les pirates ont compris qu’il était bien plus rentable de voler des données plutôt que de les détruire. De plus, on n’a plus affaire à des individus solitaires dignes de Big Bang Theory, mais des réseaux organisés qui vendent leurs services au plus offrant.

C’est bien beau, mais j’ignore toujours comment choisir ?

 

Alors, quels sont les logiciels indispensables sur un ordinateur. En fait, vous n’aurez besoin que 3 d’entre eux :

  • L’antivirus
  • L’antimalware
  • Le pare-feu

Le problème ici est qu’actuellement, de nombreux éditeurs proposent des solutions tout en un qui incluent l’antivirus, l’antimalware et le pare-feu. Cependant, les antimalwares sont plus spécifiques et on peut citer MalwareBytes ou Spybot. Cela signifie que si vous installez uniquement Malware Bytes, vous ne serez pas protégé des virus. Et la même chose est valable pour les antivirus. Même si l’antivirus peut détecter le malware, il ne sera pas toujours capable de le supprimer. Par ailleurs, la protection en temps réel n’existe pas dans un Malware, mais elle est indispensable dans un antivirus.

L’interception des données, le nouveau défi de la sécurité informatique

 

Votre système est protégé par un pare-feu, vous avez un antivirus à jour et vous lancez votre logiciel antimalware une fois par semaine pour vous assurer que votre PC est clean. Mais ce n’est pas terminé. Le fait est que l’interception des données est une actualité brulante avec l’espionnage de la NSA, mais également des pirates qui utilisent ces techniques.

Même si votre PC est super-protégé, vous devez vous connecter au web. Et c’est cette connexion qui pose un problème, car les données que vous envoyez sont transmises en clair. Cela signifie qu’on peut intercepter les données, enregistrer votre adresse IP (si elle est fixe) et on peut vous profiler dans les moindres détails. C’est pourquoi, les partisans de la vie privée conseillent d’utiliser un VPN. Le VPN ou un Proxy (même si ce dernier n’est pas très efficace) va encrypter vos données et il permet aussi d’avoir une adresse IP différente. Cela permet d’effacer ses traces dans la plupart des cas.

Ne devenez pas paranoiaques !

 

Les éditeurs d’antivirus se font un malin plaisir d’effrayer les utilisateurs afin que ces derniers achètent des logiciels ultra-chers. Et le pire est que la tendance montre que la plupart des éditeurs passent au modèle d’abonnement plus que de l’achat en une fois. Donc, un PC doit être protégé, mais n’en faites pas trop. Si vous utilisez Avast, que vous lanciez régulièrement un Malware Byte et que vous avez un pare-feu, alors vous serez protégé dans 90 % de cas.

On se souvient des publicités d’antivirus dans les magazines avec les horribles images de virus biologiques qui faisaient vomir. Alors qu’en réalité, le virus est un simple bout de code. Et si on regarde attentivement les évolutions de la sécurité informatique, les virus sont apparus après que les éditeurs ont commencés proposer des dizaines d’antivirus. Le mot important dans cette phrase est après

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils