Pourquoi chaque acheteur d’un PC devrait remercier Richard Durkin


Note :Cette affaire concerne uniquement la protection du consommateur en Ecosse, mais je l’ai trouvé quand même très intéressante.

Richard Durkin

Vous n’avez jamais sans doute entendu parler de Richard Durkin et pour être honnête, je ne le connaissais même pas avant que je ne vois son nom dans les médias anglais. Richard Durkin vient de gagner une bataille judiciaire sur un Laptop qu’il avait acheté, mais qu’il l’avait retourné à PC World (le vendeur) parce qu’il ne possédait un Modem intégré…

Et là, vous vous dites : Mais c’est quoi, ce binz ? Cela fait un bail qu’il n’y a plus de modems dans les Laptops puisque c’est devenu obsolète.

Et vous aurez raison, car Richard Durkin est en bataille judiciaire depuis les 16 dernières années !

 
En 1998, Richard Durkin achète un Laptop d’une valeur de 1500 livres sterling à PC World. Il l’achète à crédit avec 50 livres sterling en avance initiale. Et le reste sera par des remboursements avec la compagnie de crédits HFC (qui fait désormais partie du groupe HSBC)

Quand Richard Durkin a retourné le Laptop parce qu’il n’avait pas le Modem requis, il pensait que le crédit serait automatiquement annulé et c’est normal puiqu’il l’a retourné. Mais HFC avait un autre avis sur le truc, car même si PC World lui a remboursé son avance initiale, HFC l’a obligé à payer un crédit pour un Laptop qu’il ne possédait plus.

Evidemment, Durkin a refusé de payer le reste du crédit et HFC a littéralement ruiné toute sa ligne de crédit. A cette époque, il envisageait de déménager en l’Espagne avec sa famille, mais il a été obligé de rester à Aberdeen depuis les 16 dernières années.

En 2008, la cour d’Aberdeen a jugé qu’il avait eu raison de demander l’annulation du crédit et il lui a versé des dommages d’environ 116 000 livres sterling, mais cette décision a été annulée en appel 2 ans plus tard. Et il y a quelques jours, la cour suprême écossaise vient de statuer de nouveau que Richard Durkin avait raison d’annuler son crédit, mais il ne recevra que 8000 livres sterling de dommages et intérêts.

Le comportement de cet homme est admirable, car il a sacrifié sa vie à l’étranger, ses économies pour faire valoir son droit de consommateur. On est souvent confronté à ce type de situation que ce soit avec notre FAI, notre concessionnaire de voiture ou un vendeur de PC. Nous savions que nous étions dans notre droit, mais nous préférons laisser pisser, car on ne veut surtout pas avoir la marque maudite dans nos crédits qui pourrait nous valoir un interdit bancaire si les choses s’aggravent.

Mais voilà un mec tout à fait normal qui n’a pas abandonné depuis 16 ans et qui s’est battu contre ces systèmes de merde qui continuent à nous arnaquer dans la plus stricte légalité. Certains ont lancés des campagnes de donation pour aider ce mec et on espère que les gens vont se mobiliser en masse.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils