Cryptolocker, le virus qui crypte toutes vos données en échange d'une rançon

cyptolocker

Les virus avec un module de cryptage était le rêve de nombreux pirates. C’était comme un Saint-Graal dans la cyber-criminalité, car son impact est dévastateur. Mais le Saint-Graal a été décroché, car Cryptolocker, un virus qui crypte vos données une fois qu’il a infecté la machine et qui demande une rançon de 300 dollars ou son équivalent en Bitcoin est apparu sur le web en septembre 2013.

Les chercheurs estiment que c’est une évolution majeure dans la création de virus et que les dégâts provoqués par Cryptolocker pourraient atteindre des millions de dollars si l’on tient compte de la vulnérabilité des entreprises sur la sécurité informatique.

Pourtant, l’idée des virus intégrant le cryptage n’est pas nouvelle et les premiers travaux existent depuis les années 1990. Malheureusement, la communauté de la sécurité n’accordent pas beaucoup de valeurs aux travaux pouvant entraîner des activités criminelles et ces travaux n’ont jamais été étudiés.

Sinon, on aurait pu les combattre facilement, mais maintenant, il ne reste qu’à payer les pots cassés. A la base, un Ransomware est quasiment impossible à supprimer à moins d’un formatage de bas niveau. Avec Cryptolocker, le Ransomware prend toute une nouvelle dimension, mais une pratique régulière de sauvegarde permet de contrer facilement le problème. Cryptolocker peut crypter les données s’il veut, il suffira de tout réinstaller à partir d’une sauvegarde saine.

Evidemment, si la sauvegarde est sur la même machine, alors on peut s’acheter éventuellement une arme à feu et une balle avec…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s