Archives du mot-clé burn out social

Le solitaire et les réseaux sociaux

Une étude vient de montrer que les solitaires ont des problèmes de stress et d’insomnie, et cela va à l’encontre des théorie comme quoi ce sont les pratiquants des réseaux sociaux qui sont les plus stressés. Je pense que cette étude est trop restreinte pour montrer l’étendue des problèmes. Le phénomène de Burn Out est courant dans les réseaux sociaux, et cela va encore continuer à l’avenir.

J’en ai parlé plusieurs fois dans ce blog où j’avais l’impression d’être inondé, et j’ai même fait une pause de Twitter pendant une semaine. La première constatation est que ce n’est pas la solution, car le plus gros problème n’est pas que nous n’avons plus besoin des réseaux mais que nous avons du mal à les gérer. Aussi, arrêter ou faire une pause est une fausse solution, et je dirais même que cela a empiré. Les deux premiers jours se sont bien passé (j’ai poussé l’expérience jusqu’à une coupure totale du Web), mais ensuite, j’étais toujours énervé, je n’était pas bien dans ma peau, en un mot, j’avais tous les symptômes du manque. Evidemment, cette nervosité s’explique également par les facteurs du travail et des problèmes personnels, mais j’ai trouvé que supprimer les réseaux sociaux aggravent le problème.
Les geeks ont l’habitude d’utiliser plusieurs outils, et on ne peut pas couper comme ça du jour au lendemain. Vous avez remarqué à quel point on consomme en surface ? La première chose que je regarde dans un article est sa longueur pour voir combien de temps il va me prendre. Cette consommation superficielle nuit évidemment à la concentration, mais ces nouvelles habitudes veulent que nous évitions d’aller en profondeur.

De plus, on ne peut pas résoudre le Burn Out Social avec un objectif comme le préconisent certains, car le fait est que cette démultiplication de l’info entraine également plusieurs objectifs. Par exemple, si mon objectif est d’utiliser Twitter pour plagier m’inspirer de nouveaux articles, je finirais toujours par dévier de mon objectif à cause du flux d’information. Je pense qu’on ne doit pas freiner brutalement notre consommation des réseaux sociaux, mais de le rétrograder. Une fois qu’on a pris cette habitude, tout deviendra clair comme le dirait maitre Ougwé (Kung Fu Panda).