Débuter sur Twitter : Le petit guide du Tweetard

 

debuter-twitter

 

La première chose qu’on doit comprendre lorsqu’on débute sur Twitter est qu’il n’existe aucun manuel officiel. Bien sûr, vous trouverez de nombreux guides, sites et même des comptes Twitter qui prétendent vous apprendre Twitter, mais le fait est qu’ils ne réflètent que leurs propres utilisations. Les débutants qui viennent de débarquer sur Twitter ne se rendent pas compte que la plupart des évolutions et options de cette plateforme ont étés crées par les utilisateurs.

Comprendre l’écosystème de Twitter et les erreurs des débutants

Les Hashtags, les listes, les RT et ses dérivés. Tout a été crée par les utilisateurs ou des développeurs tiers. L’un des premiers conseils que ces soi-disants manuels donnent aux débutants sur Twitter est de faire des recherches par ses centres d’intérêt à l’aide de Hashtag ou de mots-clés standards, mais je pense que c’est la dernière phase d’apprentissage de Twitter et elle est inutile dans la plupart des cas. Car le Hashtag permet avant tout d’organiser l’information et donc, elle est utile à ceux qui comprennent déjà le fonctionnement de Twitter. De plus, l’utilisation du Hashtag implique qu’on considère Twitter comme une sorte de moteur de recherche alors que c’est un réseau social et donc, votre première tâche est de trouver des utilisateurs, mais leurs contenus.

J’ai déjà écrit que je vois pas mal de nouveaux venus sur Twitter. Ils sont faciles à reconnaitre, leurs nombres de Followers est plus important que leurs Followings, ils n’ont postés que quelques tweets et ils attendent un truc miraculeux qui leur fera comprendre la magie de Twitter. Par ailleurs, ils suivent beaucoup de médias et c’est une erreur. Ils pensent sans doute qu’ils seront au courant du Buzz actuel puisqu’ils suivent des médias. Cependant, les médias risquent de les dégouter de Twitter, car généralement, ce ne sont que des comptes de publication automatique qui ne font que reprendre les liens de leurs sites respectifs. Donc, les débutants sur Twitter risquent de subir prématurément l’inondation d’information propre aux utilisateurs expérimentés et ils partiront.

Observez avant de faire vos premiers pas

La première question que les débutants sur Twitter doivent se poser est comment ils ont découvert Twitter ? Est-ce par des amis, un média qui en a parlé ou une personnalité célèbre ? Cela implique que le débutant s’intéresse à l’une de ces trois entités et donc, il faut commencer par là. Considérez Twitter comme un bal de débutants du lycée. Le premier bal est parfois l’évènement le plus important du jeune. On se souvient des rumeurs qui courent sur ce bal et on est stressé à mort. Et si vous ne connaissez personne dans ce bal, vous risquez de passer la plus mauvaise soirée qui existe.

Mais même dans ce bal enférique, vous avez surement quelqu’un que vous connaissez et on a le réflexe de suivre cette personne, car cette dernière connait surement d’autres personnes et vous entrerez progressivement dans la place. Maintenant, imaginons que vous avez entendu parler de Twitter sur un média. Mais vous ne devez pas juste suivre le média, car le média, par définition, parle de toute l’actualité. Quel est le sujet de ce média qui vous a amené sur Twitter ? C’est là un bon point de départ. Ensuite, vous cherchez uniquement en fonction de cet intérêt et concentrez-vous sur les personnes, pas sur les marques ou autres entreprises officielles.

Imaginons que le média en question parle d’une série TV tels que Criminal Minds. Le média annonce qu’un des acteurs a annoncé une nouvelle sur Twitter et c’est cela qui a retenu votre attention. Donc, vous devez axer vos recherches sur cette série et de là, vous rencontrerez d’autres fans, les comptes officiels de la série et même les acteurs. Si c’est une connaissance qui vous amené sur Twitter, vous n’avez qu’à le suivre pour juste papoter et progressivement, vous découvrirez forcément d’autres personnes.

Buzz ou pas Buzz ?

Maintenant, le fait d’être au courant du Buzz est parfois une question de hasard. L’une des caractéristiques de Twitter est que tout le monde parle d’une chose en même temps même si on ne s’y intéresse pas vraiment. Quand vous voyez ce genre de choses, cela signifie qu’un petit buzz est en cours et libre à vous d’y participer. Ne participez au Buzz juste pour être dans le coup, mais faites-le si le sujet vous intéresse. Par exemple, le petit buzz d’hier était le nouveau site outlook.com de Microsoft. Etant donné que je n’utilise plus Hotmail depuis plusieurs années, je n’ai aucun intérêt à y participer même si j’ai publié un tweet ironique là dessus. Et vous comprendrez rapidement que l’ironie sur Twitter est omniprésente.

Dans presque toutes les publications, les utilisateurs utilisent le second degré dans la conversation. Il y a plusieurs raisons qui explique ce style et la première est qu’ils n’ont pas assez de compétences pour en parler en profondeur et donc, ils utilisent l’humour pour le compenser. Ensuite, ils peuvent aussi utiliser l’humour pour désacraliser le sujet, c’est notamment le cas de la mort et des évènements graves. Les débutants sur Twitter risquent d’être choqués par ce style, mais il faudra s’habituer à lire entre les lignes.

Les sources sur Twitter

Dans certaines thématiques, il sera nécessaire de comprendre l’anglais pour trouver les meilleures sources. Si votre passion est la technologie alors les comptes américains seront obligatoires. Bien sûr, vous trouverez des comptes en Français qui vont publier la même info… mais avec quelques heures de retard et voici un petit secret de Twitter, ce n’est ABSOLUMENT pas Facebook où une info peut tourner en boucle pendant des heures ou des jours. Sur Twitter, on a un petit Buzz pour commencer la journée et on se rendra qu’on l’aura oublié dès l’après-midi. Twitter, c’est de l’information en instantané et ça va très très vite. Donc pour notre passionné de technologie, il vaut mieux qu’il s’abonne à des comptes anglais tels que Mashable ou Techcrunch, mais sachez que les auteurs et rédacteurs de ces sites sont aussi sur Twitter donc…

Quand j’ai commencé sur Twitter et que j’ai abandonné, le réseau était presque inconnu en France et je me suis retrouvé avec des américains qui parlaient de leur vie quotidienne. Aujourd’hui, la France compte environ 7 millions d’utilisateurs, donc il y a de quoi faire. Si vous ignorez vraiment par où commencer et où trouver les bonnes personnes, je vous conseille de mettre en pratique l’adage : Qui se ressemble s’assemble. Cherchez des personnes de votre ville ou de votre région, car on apprécie toujours les nouvelles qui nous concerne.

 

Prenez garde au Serial Posteur !

Pour beaucoup d’utilisateurs (et je m’inclus dedans), Twitter n’est qu’un endroit où on promeut ou partage ses liens. La Timeline des blogueurs et des journalistes sont systématiquement remplis de liens. C’est assez tolérable dans une certaine mesure, mais il y a aussi des Serial Posteurs qui ne font que ça. Ils publient tous les liens qu’ils trouvent sans se préoccuper de leurs pertinences. Ainsi, vous avez des utilisateurs qui publient les liens concernant les principales actualités, car l’objectif étant de réunir un maximum de followers et de devenir une source de veille. Un veilleur est un terme dans les réseaux sociaux indiquant un utilisateur qui est constamment à l’affut de l’information importante. Il est abonné à des centaines de comptes et son seul objectif est d’être le premier à tweeter ZE TRUC (Peut-être un moyen de compenser une chose dans sa vie réelle..). Les Sérial Posteurs sont intéressants, mais vous serez vite inondés d’information si vous ne faites pas attention. Moi même, je suis un Serial Posteur à certains moments de la journée. Mais on peut tout à faire bénéficier des informations du Serial Posteur et éviter le tsunami de gazouillis avec les listes de Twitter.

Des listes Twitter pour tout et rien

A l’origine, le concept de listes a été inventé par TweetDeck, la compagnie qui a crée l’application du même nom. Twitter a racheté TweetDeck, mais c’est elle qui a inventé les listes avec les colonnes. On s’était aperçu que c’était tout bonnement impossible de filtrer l’information sur Twitter à cause de la différence des abonnés. Vous pouvez suivre des personnes qui ne parlent que d’une seule chose, mais il arrivera qu’ils parlent de leur vie quotidienne, car le slogan de Twitter étant : Dites ce que vous pensez. Vous pouvez peut-être aimer que votre abonné parle des astuces pour réussir dans les réseaux sociaux, mais vous apprécierez moins quand il parlera du superbe diner qu’il a fait hier soir. De ce fait, les listes Twitter vous permettent de lire les Tweets d’une personne sans la suivre.

Actuellement, beaucoup d’entités officiels ont leurs comptes. Par exemple, vous vous intéressez aux débats du Sénat et celui-ci publie toutes les interventions des membres à chaque assemblée. Le compte du Sénat : http://twitter.com/Senat_Direct n’est pas actif tout le temps et il publie uniquement les séances en Live Tweet. Si vous suivez ce compte, il arrivera que vous soyez inondés de tweets provenant uniquement de ce compte et dissimulant de ce fait, les publications des autres abonnés. Donc, vous pouvez créer une liste telle que Senat et mettre ce compte dessus. Ensuite, quand vous avez le temps, vous chargez cette liste et vous pourrez connaitre ce que vous avez manqué sans subir l’inondation d’info et cela marche pour n’importe quel compte. Supposons que vous vous intéressiez à l’horoscope (oui, personne n’y croit, mais on est les premiers à consulter les prévisions de son signe astrologique). Un bon compte d’horoscope (en angais) est ZodiacFacts (http://twitter.com/ZodiacFacts et ce dernier a l’habitude de publier les prévisions quotidiennes pour chaque signe très tôt le matin et c’est une vraie avalanche de tweets. Donc, vous pouvez créer une liste intitulée Horoscope et mettre le compte dessus. En fait, certains utilisateurs ont des centaines de listes et à une époque, c’est une marque de célébrité d’être intégré dans la liste de quelqu’un.

Trouvez le contenu précieux pour un utilisateur grâce aux favoris

A mesure que vous avancerez dans votre apprentissage de Twitter, vous remarquerez que les utilisateurs postent de tout et de n’importe quoi. Ils Retweet, postent des liens, font des remarques, mais dans tout ce mic-mac, il y a des choses qui les intéressent vraiment et on peut les connaitre grâce aux Favoris de Twitter. Ces derniers ressemblent aux Favoris de votre navigateur web, à savoir, ils vous permettent de vous souvenir d’une chose, soit pour le lire plus tard ou pour le consulter à nouveau. Et la bonne nouvelle est que tous les favoris sont public par défaut sur Twitter. Si votre patron est sur Twitter, vous pouvez consulter ses favoris pour connaitre ses vrais centres d’intérêt.

Cherchez dans les Suivis et non dans les Suiveurs

Viendra un temps où vous allez suivre des comptes célèbres tels ceux des personnalités, d’entreprises ou autres. Ces comptes VIP répondent rarement aux mentions des simples mortels que nous sommes. Loi de Twitter : Tu ne répondras plus aux manants qui te dérange dans ta tour d’ivoire ! Mais on peut aussi connaitre les choses ou les personnes qu’ils aiment en regardant qui ils suivent. Généralement, ces grands comptes ont peu d’utilisateurs et si vous avez de la chance, vous pourrez trouver la source de la source. Ce compte VIP peut prétendre qu’il est toujours le premier à être courant du Buzz, mais en regardant les comptes qu’il suit, vous pourrez peut-être découvrir qu’il n’a fait que répéter le tweet d’un autre en enlevant le RT comme il se doit (c’est le plagiat version Twitter pour prétendre qu’on est ZE BEST !). Je le fais souvent.. Hé ! Hé ! Et maintenant que vous avez été ballotés de gauche à droite pendant ce petit guide de débutants sur Twitter, vous pouvez désormais utiliser les Hashtags.

Hashtag de Twitter = #idee #emotion #humour #riendutout #toutalafois

Il a environ 2 semaines, un débutant sur Twitter m’a écrit que le réseau était à chier, car de nombreux tweets étaient remplis par des espèces de mots précédés d’un dièse. Je pense qu’il a du avoir la même impression que le premier explorateur qui a découvert les hiéroglyphes en Egypte. A l’origine, les utilisateurs ont inventés le Hashtag pour compenser la limite des 140 caractères des tweets. Après tout, c’est plus court de dire : Facebook n’est plus intéressant #FAIL plutôt que dire : Facebook n’est plus intéressant, car je ne m’y retrouve avec leurs putains de paramètres et tous ces ados prépubères. En bref, le Hashtag permet de donner une émotion ou une idée à toute la phrase telle que Comment désactiver la MAJ de Chrome #question.

Et ensuite, comme toutes les choses de l’écosystème de Twitter, le Hashtag a été détourné pour qu’on puisse l’utiliser selon ses besoins. Aujourd’hui, le Hashtag est souvent la cible de spams, c’est pourquoi, je conseille de ne pas cliquer les Hashtags des Trends Topics, car des bots Twitter (des programmes automatiques) vont ajouter tous les Hashtags populaires avec leurs publicités. Mais il reste quand même une bonne manière de trouver quelque chose de précis. Si vous aimez la série Supernatural, alors vous pourrez trouver de bons trucs avec le Hashtag #supernatural. En bref, le Hashtag peut être utilisé s’il n’est pas trop connu.

Au fil du temps, le Hashtag a évolué dans le Hashphrase qui comme son nom l’indique est une phrase réunie en un seul mot précédé d’un dièse tel que #jaimieuxafairequedecrirecetarticle. Le Hashphrase est principalement utilisé pour l’humour, mais on remarque qu’il est aussi très utilisé par les Djeun’s sur Twitter. On ne doit pas jamais utiliser plusieurs Hashtags dans un même tweet, car n’oubliez pas que l’utilisateur a un affichage réduit de Twitter, notamment s’il utilise un mobile et on risque de l’agresser avec trop de Hashtags. En fait, si vous le faites, vous serez souvent considéré comme un spammeur avec les conséquences que cela implique.

Le Hashtag est aussi utilisé pour les Chats sur Twitter qui sont une chose encore méconnue en France, mais assez populaire aux USA. Le Chat de Twitter est planifié pour un jour et une tranche d’horaire précis. Parmi les bons Chats de Twitter, on a le #BlogChat ou #bloggingchat qui concerne le bloguage. #migrainechat pour parler de ses migraines, #seochat sur le SEO, etc. Certains de ces chat Twitter ne sont plus disponibles, car d’autres sont apparus. Le chats sur Twitter sont rarement pollués par les spammeurs, car ils ne se produisent qu’à des intervals précis et qu’ils concernent un sujet spécialisé. Mais ce type de chose vous servira lorsque vous aurez maitrisé Twitter et quand vous chercherez du contenu très spécialisés, car la masse ne vous suffit plus.

Cet article n’est pas un guide pour apprendre Twitter, mais plutôt des réflexions sur les choses que vous risquer de rencontrer au cours de votre apprentissage. Mais parfois, il peut juste se produire un truc magique qui vous fait comprendre la puissance de ce réseau et on ne peut pas l’expliquer.

10 réflexions sur “ Débuter sur Twitter : Le petit guide du Tweetard ”

  1. Merci pour cet article “différent” qui permet de mieux appréhender cette nébuleuse qu’est encore pour moi Twitter

  2. Merci pour cet article “différent” qui permet de mieux appréhender cette nébuleuse qu’est encore pour moi Twitter

  3. “Twitter plus fort que Facebook qui l’aurait crû il y’a quelques mois, excellent article en tous cas” –electro
    “twitter c’est l’avenir facebook ets déjà du passé !” –smoker

    Cela n’a pas de sens logique. Twitter et Facebook sont deux plateformes, deux concepts différents ; deux manières différentes d’appréhender le même sujet.

  4. “Twitter plus fort que Facebook qui l’aurait crû il y’a quelques mois, excellent article en tous cas” –electro
    “twitter c’est l’avenir facebook ets déjà du passé !” –smoker

    Cela n’a pas de sens logique. Twitter et Facebook sont deux plateformes, deux concepts différents ; deux manières différentes d’appréhender le même sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>